| Français (PST) | Deutsch (PdA) | Italiano (PdL)
image

Interventions de Denis de la Reusille au Conseil National


 Article


Accueil > Actualités > Interventions au Conseil National > Catastrophe environnementale en Amazonie et accord avec les pays du (...)

 Catastrophe environnementale en Amazonie et accord avec les pays du Mercosur - Interpellation de Denis de la Reussille au Conseil National

dimanche 15 septembre 2019

Catastrophe environnementale en Amazonie et accord avec les pays du Mercosur

L’Amazonie, poumon de notre planète, est en feu. Tout le monde est au courant, mis à part semble-t-il le Conseil fédéral. Nous avons vu et entendu le président du Brésil nié à la fois l’importance des incendies en cours ainsi que le rôle essentiel que joue la forêt amazonienne pour l’ensemble de notre planète. Au même moment, le Conseil fédéral n’a rien d’autre à nous proposer pour faire face à l’urgence qu’un accord de libre échange avec les pays du Mercosur. Dans un de ses derniers rapports Amnesty International dénonce les agissements des grands propriétaires fonciers qui transforment la forêt en pâturages au mépris des accords signés et souvent au détriment des populations indigènes.

Nous demandons au Conseil fédéral de répondre aux interrogations suivantes :

1. Alors que le réchauffement et les changements climatiques représentent une préoccupation majeure pour un nombre croissant de citoyens de notre pays, le Conseil fédéral pense-t-il sérieusement que la conclusion d’un accord de libre échange, qui aura entre autres, comme conséquence l’augmentation du trafic maritime et aérien, représente réellement une réponse au défi auquel notre planète est confrontée.

2. Le Conseil fédéral ne pense-t-il pas qu’il serait grand temps d’engager une réflexion sur notre manière de consommer et de faire passer la préservation du climat et du monde que nous léguerons aux générations futures avant l’accumulation des profits ?

3. Le Conseil fédéral pense-t-il qu’il soit adéquat de conclure des accords avec un chef d’Etat qui utilise l’insulte et l’invective comme moyen de communication ?

4. Le secteur agricole de notre pays sera confronté à une concurrence encore plus vive, le Conseil fédéral est-il prêt avec cet accord à sacrifier une partie des producteurs suisses.

Déposée le 9.9.2019

Lien direct vers l’interpellation : https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20193981