| Français (PST) | Deutsch (PdA) | Italiano (PdL)
image

Interventions de Denis de la Reusille au Conseil National


 Article


Accueil > Actualités > Communiqués > Solidarité avec Anni Lanz

 Solidarité avec Anni Lanz

lundi 17 décembre 2018

Solidarité avec Anni Lanz

C’est avec colère et indignation que la direction du Parti suisse du travail - Parti ouvrier et populaire (PST-POP), réunie le 15 décembre 2018 à Berne, a rejeté la décision scandaleuse du tribunal de district de Brigg contre la militante des droits humains Anni Lanz.

La secrétaire politique de Solidarités sans frontières a été condamné le 6 décembre pour avoir "facilité l’entrée illégale en Suisse" (art. 116, al. 2 de la loi sur les étrangers). En février 2018, Anni Lanz avait aidé un jeune Afghan à rentrer en Suisse. L’homme avait été expulsé quelques jours plus tôt. Cela malgré les rapports médicaux recommandant que l’homme de 28 ans, qui avait fait plusieurs tentatives de suicide, ne soit pas renvoyé en Italie. Son état mental s’était grandement détérioré lorsqu’il a appris le décès de sa femme et de son enfant en Afghanistan. Néanmoins, les autorités compétentes en matière d’asile ont ordonné son retour en Italie en vertu du règlement de l’accord Dublin. Le centre pour demandeurs d’asile enregistrés (CAS) de Milan n’a pas été en mesure d’accueillir l’homme. Il a dû dormir dehors à moins 10 degrés. Quand Anni Lanz l’a appris, elle s’est rendue en Italie sans plus attendre. Elle l’a trouvé à la station de Domodossola, en hypothermie et avec des engelures sur le corps. Pour lui sauver la vie, Anni Lanz ne voyait pas d’autre solution que de le ramener en Suisse. Cependant, à la frontière de Gondo, elle a été arrêtée par la police. "Je savais que je me retrouverais dans une situation difficile sans connaître la solution. C’était un voyage dans l’inconnu. Je savais simplement que je devais l’aider ", a déclaré Anni Lanz au tribunal le 6 décembre. Le tribunal a condamné Anni à une amende de 800 francs et à payer les frais de justice de 1400 francs. Un scandale judiciaire, car la solidarité et l’humanité ne sont pas des crimes ! Criminelles et inhumaines sont ces lois qui permettent de condamner des actes comme ceux d’Anni Lanz. Peu avant l’anniversaire d’un étranger que le monde chrétien est censé célébrer de manière si contemplative, la Suisse officielle devrait se regarder dans le miroir et se demander : Comment le jugement contre Anni Lanz est-il compatible avec les valeurs chrétiennes auxquelles la Confédération suisse aime tant faire référence ?

Le PST-POP exprime son entière solidarité avec Anni Lanz et le jeune Afghan. Le PST-POP tient à la remercier pour son courage et ses actions exemplaires. Et une chose est aussi certaine pour nous que l’Amen dans l’Eglise : la Suisse a besoin de beaucoup plus de personnes comme Anni Lanz.

Parti suisse du Travail - Parti ouvrier et populaire
Décembre 2018