| Français (PST) | Deutsch (PdA) | Italiano (PdL)
image

Interventions de Denis de la Reusille au Conseil National


 Article


Accueil > Actualités > Mobilisation > Manifestation nationale pour l’égalité salariale - 22 septembre 2018 - Berne (...)

 Manifestation nationale pour l’égalité salariale - 22 septembre 2018 - Berne #ENOUGH18

mardi 4 septembre 2018

Manifestation nationale pour l’égalité salariale - 22 septembre 2018 - Berne

En matière d’égalité, la lenteur suisse est légendaire. Il est temps de mettre la pression : toutes et tous à la manifestation nationale #ENOUGH18 pour l’égalité salariale et contre la discrimination le 22 septembre à Berne ! Il y aura un train gratuit pour les villes romandes.

Cela fait 37 ans que les employeurs refusent de mettre en œuvre l’égalité salariale. En 2018, les femmes gagnent toujours près d’un cinquième de moins que les hommes. La discrimination des femmes va au-delà de ce que la politique et la société veulent bien voir.

Six bonnes raisons de descendre dans la rue

Le sexisme existe à tous les niveaux. Les faits sont parlants :

- Les femmes gagnent 20% de moins que les hommes. Le Conseil national débat actuellement de la révision de la loi sur l’égalité. Nous exigeons une révision avec des contrôles salariaux obligatoires, une adaptation des salaires féminins discriminatoires et des amendes dissuasives, au cas où une entreprise ne respecterait pas l’égalité salariale !

- Un manque de reconnaissance du travail des femmes. Qu’il soit rémunéré ou non, il doit être revalorisé ! Les professions du secteur des services et les autres « professions féminines » méritent des salaires plus élevés, un personnel suffisant, d’estime et de reconnaissance. Il faut davantage d’argent et de temps pour le travail domestique, le travail familial non rémunéré, et pour les soins aux proches. Le travail non rémunéré doit être pris en compte dans les assurances sociales.

- Une sous-représentation des femmes. Aussi bien dans le monde politique que dans l’économie. Après la démission de Doris Leuthard, la Suisse risque de n’avoir plus qu’une seule conseillère fédérale. Nous revendiquons une représentation adéquate des sexes dans tous les organes qui prennent des décisions importantes pour notre vie !

- Le corps d’une femme n’est pas un objet. « Mon corps m’appartient » n’est pas un vain mot, mais une règle que tout le monde doit respecter. Nous dénonçons la violence à l’égard des femmes et la tyrannie de la beauté !

- Des taxes liées au genre. Que ce soit au salon de coiffure ou au pressing, les femmes paient souvent plus cher pour la même chose. Les produits d‘hygiène mensuels sont même soumis à un taux de TVA plus élevé que les lames de rasoir, bien que les deux soient des produits d‘usage quotidien ! C’est scandaleux ! Nous exigeons également l’égalité des genres pour les produits de consommation.

- Des plans d’assainissement de la prévoyance viellesse sur le dos des femmes. Les femmes reçoivent en moyenne des retraites 37% inférieures à celles des hommes. Au lieu de remédier à ces abus, le camp bourgeois rêve d’augmenter l’âge de la retraite des femmes ! C’est inacceptable !

Horaire de la manifestation #ENOUGH18

On en a assez et on va le faire savoir ! Le 22 septembre, nous nous retrouverons pour la manifestation à 13h30 à la Schützenmatte à Berne. Fin du cortège à 15 heures sur la Place fédérale avec musique et nourriture.

Il y aura un train spécial gratuit aller-retour pour la Suisse romande.
Consulter les horaires directement sur le site d’UNIA. (https://www.unia.ch/fr/actualites/evenements/detail/a/14839/)

UNIA Suisse