| Français (PST) | Deutsch (PdA) | Italiano (PdL)
image

Interventions de Denis de la Reusille au Conseil National


 Article


Accueil > Actualités > Communiqués > Grève dans les journaux de Tamedia suite à l’annonce de la fin du journal (...)

 Grève dans les journaux de Tamedia suite à l’annonce de la fin du journal papier Le Matin et les annonces de licenciements

vendredi 6 juillet 2018

Grève dans les journaux de Tamedia suite à l’annonce de la fin du journal papier Le Matin et les annonces de licenciements

Le PST/POP apporte son soutien à la diversité de la presse romande. Nous ne devons pas laisser les grands groupes de presse, ruiner la presse, diriger et imposer depuis la direction ou le siège social, à l’autre bout de la Suisse, comme veut le faire Tamedia. Il est important que nous puissions avoir des informations locales, régionales et que des journalistes de qualité qui connaissent les enjeux régionaux et qui sont sur le terrain puissent faire leur job ici. Plus de médias, plus de diversité de la presse, c’est une assurance de plus de démocratie, ce qui est fondamental pour un pays comme le notre.

Mais le point le plus important, pour nous PST/POP qui sommes le parti des travailleurs, c’est justement la question des travailleurs. Ceux-ci vont être licenciés et il est à craindre qu’ils ne seront que les premiers d’une possible longue liste. Tamedia appelle les grévistes de cesser immédiatement la grève, menace de résilier les CCT et menace aussi de résilier les contrats de travail des personnes qui continueraient la grève. Ces menaces, ces intimidations sont des méthodes inadmissibles de voyous, nous ne pouvons que les condamner fermement. Aucun travailleur ne doit avoir peur de ces menaces, au contraire ce sont les travailleurs unis tous ensemble qui par cette grève et peut-être d’autres actions vont faire pression sur la direction. Ne jamais baisser les bras, ne jamais baisser sa garde et toujours rester virulent dans l’action menée et dans les négociations. N’oublions pas que leurs méthodes de voyous n’ont qu’une finalité ; licencier, supprimer des journaux par appât du gain pour engraisser des actionnaires !

Malgré le fait que nous portons parfois un regard critique sur les médias qui nous entourent, le PST/POP apporte son soutient aux travailleurs en grève qui ont manifesté ce midi devant la tour de la presse à Lausanne et qui luttent à juste titre pour préserver leur emploi et nous apportons aussi notre soutien pour un paysage médiatique romand diversifié.