| Français (PST) | Deutsch (PdA) | Italiano (PdL)
image

Interventions de Denis de la Reusille au Conseil National


 Article


Accueil > Actualités > Interventions au Conseil National > "Bains de sang à Gaza" - Interpellation de Denis de la Reussille au Conseil (...)

 "Bains de sang à Gaza" - Interpellation de Denis de la Reussille au Conseil National

lundi 11 juin 2018

Bains de sang à Gaza

La répression par l’armée israélienne des manifestations qui ont eu lieu durant les mois d’avril et mai à la frontière entre Israël et Gaza a entraîné la mort de plus de 120 personnes, toutes palestiniennes.

A souligner que toutes les victimes de cette répression aveugle ont été tuées, sur le territoire de la bande de Gaza, à plus de 50 m de la frontière, par des tireurs d’élite de l’armée israélienne. Des adultes, des adolescents, des enfants ont été victimes de ce massacre selon le terme tenu par M. de Villepin, ancien 1er ministre et ancien ministre des affaires étrangères de la République française.

L’ONG, Reporters sans frontières, a annoncé avoir saisi la cour pénale internationale (CPI) concernant la perpétration de crimes de guerre commis par l’armée israélienne contre les journalistes palestiniens. Reporters sans frontières évoque dans cette requête les tirs directs de snipers de l’armée israélienne à l’encontre d’une vingtaine de journalistes palestiniens, sur le territoire de Gaza, dans le contexte des manifestations de la marche de retour.

La Suisse a, certes, condamné l’usage de la force par Israël dans la bande de Gaza et rappelé la nécessité d’une enquête indépendante mais cette prise de position est, à nos yeux, totalement insuffisante devant un tel déchaînement de violence.

Ainsi, le Conseil fédéral envisage-t-il :

1. de cesser toute collaboration entre nos forces armées et l’armée israélienne tant que le résultat d’une enquête indépendante ne sera pas connue ?

2. de cesser tout achat d’armement produit en Israël ou par des sociétés israéliennes ?

3. ces dernières années, le département fédéral de la défense a effectué environ 25 voyages vers Israël par an. Le Conseil fédéral pense-t-il judicieux de maintenir cette intense collaboration alors même que l’armée israélienne est condamnée de toutes parts et fait face à une vague de réprobation internationale ?

4. le Conseil fédéral ne pense-t-il pas qu’il serait enfin le moment de reconnaître un état palestinien comme l’ont déjà fait 135 états ?