| Français (PST) | Deutsch (PdA) | Italiano (PdL)
image

Interventions de Denis de la Reusille au Conseil National


 Article


Accueil > Actualités > Communiqués > Erdogan doit être arrêté ! Solidarité avec le peuple kurde !

 Erdogan doit être arrêté ! Solidarité avec le peuple kurde !

mercredi 21 mars 2018

Avec des mots martiaux, les dirigeants turcs avaient annoncé l’assaut de la ville d’Afrin, au nord de la Syrie. La deuxième plus grande armée de l’OTAN après celle des Etats-Unis, occupe déjà 1102 kilomètres carrés dans le cadre son agression lancée le 20 Janvier, baptisé avec un euphémisme « Opération rameau d’olivier ». Un porte-parole du gouvernement a annoncé : « Nous allons bientôt atteindre le centre-ville de Afrin et également le nettoyer des terroristes. ». Par "terroristes", ils entendent les unités de défense du peuple kurde YPG. Malheureusement, le 18 mars, l’armée turque a atteint sa destination. La situation à Afrin est décrite comme catastrophique. Les attaquants ont coupé l’eau, l’électricité et la communication. Des centaines de milliers de civils se trouvent maintenant en fuite, tandis que des combattants islamistes pillent la ville et dévastent les propriétés sous la supervision de l’armée turque.
Le Parti suisse du Travail – Parti ouvrier et populaire (PST-POP) condamne fermement cette guerre d’agression menée par la Turquie. Le PST-POP est solidaire avec les YPG et le peuple kurde. Le PST-POP soutiendra, dans sa mesure du possible, toutes les activités et actions appelant à la solidarité et au soutien à Afrin. Le dictateur Erdogan doit être arrêté ! Il a depuis longtemps fait savoir que cela ne lui suffisait pas : « Aujourd’hui nous sommes à Afrin, demain nous serons à Manbij. Après-demain, nous veillerons à ce que les territoires à l’est de l’Euphrate seront nettoyés des terroristes jusqu’à la frontière irakienne. » La zone située à l’est de l’Euphrate, à la frontière syro-turque, s’étend sur environ 400 kilomètres. Erdogan veut envahir lui-même Kobané avec ses auxiliaires islamistes. La ville, temporairement occupée par l’Etat islamique, a été libérée par les YPG kurdes en janvier 2015, lors de quatre mois de combats symboliques acharnés.
Il est honteux pour le PST-POP que le gouvernement suisse ne se soit prononcé sur les incidents à Afrin. Comment ce silence doit-il être compris ? Est-ce une approbation tacite de la guerre d’agression d’Erdogan ? La Suisse officielle ne se soucie-t-elle pas des centaines de milliers de personnes en fuite ? Pourquoi le gouvernement de notre état est-il si silencieux ?
Le PST-POP appelle le Conseil fédéral à condamner l’agression turque contre le peuple kurde et surtout à faire activement campagne pour la fin immédiate de cette guerre. Ensuite, toutes les exportations d’armes vers la Turquie doivent être immédiatement interdites. Le PST-POP s’attend également à ce que la Suisse soutienne activement une aide humanitaire rapide aux personnes fuyant Afrin.

Parti suisse du Travail – Parti ouvrier et populaire
20 mars 2018

Télécharger