| Français (PST) | Deutsch (PdA) | Italiano (PdL)
image

Interventions de Denis de la Reusille au Conseil National


 Article


Accueil > Actualités > Communiqués > CarPostal : nous exigeons la démission de la directrice de la (...)

 CarPostal : nous exigeons la démission de la directrice de la Poste

mercredi 14 février 2018

Aux médias,
L’affaire, CarPostal qui a éclaté ces derniers jours préoccupe le PST-POP. Notre parti a déjà à maintes reprises émis de critiques sur la gestion de la Poste en particulier à sa directrice Madame Susan Ruoff. Nous sommes inquiets de l’avenir de cette entreprise de droit public et particulièrement pour sa mission de service public universel ainsi que pour ses employé-e-s qui pour certain-e-s, risquent d’être licencié-e-s ou l’ont déjà été.

L’affaire CarPostal est ouvertement plus grave puisque selon les informations parues dans les médias, des manipulations comptables ont été effectuées et des transferts de coûts provenant de fonds publics à hauteur de 78 millions entre 2007 et 2015 ont été perçus en toute illégalité. « Les exigences de rentabilité ont pu influencer la pratique comptable des responsables de CarPostal », c’est ce que nous avons pu lire dans les médias. Nous regrettons qu’une entreprise de droit public doive se soumettre à une logique de rentabilité financière : ce n’est pas son rôle, et dans tout les cas, malgré cette pression, de telles pratiques frauduleuses ne devraient pas avoir lieu. Nous rajoutons aussi que les entreprises publiques devraient être gérées de manière totalement transparente vis-à-vis de la population. Cette affaire va créer très probablement des dégâts d’image envers l’entreprise, mais aussi, envers des employé-e-s qui risquent de perdre leur travail.

Susan Ruoff se défend de n’avoir eu connaissance de ces informations qu’en novembre dernier. Soit elle démontre par ce message qu’elle est incompétente dans la gestion d’une si grosse entreprise puisqu’elle n’arrive pas veiller à ce qu’on évite ce genre de malversation. Soit elle était au courant depuis bien plus longtemps sans prendre les mesures nécessaires. Bien évidemment, une enquête devra être menée pour savoir quelles autres personnes au sein de l’entreprise ont participé à cette affaire et elles mériteront le cas échéant le même sort que la directrice. Nous saluons néanmoins la décision de l’OFT a déposé une plainte auprès du ministère public de la Confédération.

Au vu de nos critiques faites par le passé et de l’affaire qui nous occupe ici, le PST-POP exige la démission immédiate de la directrice de la Poste, de son Conseil d’administration - qui est lui aussi censé superviser et veiller au bon déroulement des activité de cette entreprise de droit public – ainsi que des dirigeant-e-s de CarPostal.
Nous restons à votre entière disposition pour toutes informations supplémentaires.

Denis de la Reussille – Conseiller national PST/POP – 079 248 24 35
Christophe Grand – Membre du comité directeur du PST/POP – 079 947 23 17

Communiqué sur l’affaire CarPostal - PST-POP