| Français (PST) | Deutsch (PdA) | Italiano (PdL)
image

Interventions de Denis de la Reusille au Conseil National


 Article


Accueil > Actualités > Internationale > Situation à la frontière Sud

 Situation à la frontière Sud

jeudi 25 août 2016

Communiqué de presse du Parti suisse du Travail

Situation à la frontière Sud

Depuis mi-juillet, un grand nombre de requérants d’asile qui tentent d’entrer en Suisse par Chiasso (TI) sont bloqués à la gare de Côme (Italie). Refoulés par les gardes-frontières suisses, ils sont aujourd’hui plus de 500 hommes, femmes et enfants à dormir dans la gare et dans un parc situé à proximité. Des membre de la direction du PST-POP qui se sont rendus sur place ont pu constater la grande précarité dans laquelle les requérants d’asile sont contraints de vivre, leur seul soutien (nourriture, vêtements, informations) étant assuré par différentes ONGs et groupes d’activistes.

Pour le PST-POP, une telle situation est inadmissible aux portes de la riche Suisse. La solidarité avec les personnes qui recherchent une protection doit primer sur toute autre considération. C’est pourquoi nous demandons au Conseil fédéral  :

1. De communiquer de manière détaillée sur les évènements qui se produisent actuellement à la frontière sud. En particulier, nous demandons au Conseil fédéral de s’expliquer sur tout éventuel changement de pratique au sein du Corps des gardes-frontières qui aurait conduit à des contrôles systématiques à la frontière et que plusieurs associations ont vivement critiqués.

2. De cesser immédiatement tout refoulement des personnes, mineurs ou majeurs, qui manifestent le souhait de déposer une demande d’asile en Suisse, et de laisser passer sur le territoire suisse celles qui souhaitent déposer une demande d’asile ailleurs en Europe. Pour le PST-POP, les requérants d’asile doivent être libre de déposer une demande d’asile dans le pays qu’ils veulent (par exemple pour être proches de membres de leur famille ou d’amis).

3. D’en finir une fois pour toute avec les renvois Dublin, une pratique indigne et hypocrite pour un pays qui se dit «  humanitaire  ».

Par ailleurs, le PST-POP exprime sa solidarité aux personnes bloquées à Côme, et en général, à toutes celles qui
doivent fuir la guerre, la persécution et la misère. Nous continuerons à nous battre pour une véritable libre-circulation et pour une politique d’asile basée sur la solidarité entre les peuples.

Parti suisse du Travail – POP
24 août 2016

Secrétariat national PST-POP / PdA / PSdL
CP 533 • 3000 Bern 22 • Tél. 078 804 68 64 • secretariat@pst.ch • www.pst.chwww.pda.chwww.pdl.ch

Télécharger ce communiqué