Parti Ouvrier et Populaire Neuchâtelois


  POP Neuchâtelois

Accueil
Agenda
Communiqués
Interventions
Les épinglés
Mobilisation
Documents
Affiches
Tracts
Photos
Textes
Archives 1996-2008

Fédérales 2011
Affiches / tous ménages
CandidatEs
Notre objectif
Textes
Programme POP 2011
Cantonales 2009
Affiches / tous ménages
CandidatEs au Conseil d'Etat
CandidatEs au Grand conseil
Textes
Communales 2008
  Mise à jour : 14.02.2013


  Soutiens/Pétitions

Pétition en ligne «Trains régionaux»
Initiative fédérale contre les forfaits fiscaux
Initiative pour une caisse maladie publique
Initiative sur les salaires minimums


  Contacts

Parti Ouvrier et Populaire
Secrétariat cantonal
Versoix 7
2300 La Chaux-de-Fonds
Tél. : 032 968 63 65
Courrier électronique

Parti Ouvrier et Populaire
Envers 7
2400 Le Locle

POP littoral neuchâtelois
Case postale 2806
2001 Neuchâtel
Jeunes POPln

Les épinglés
Ajouté le 9 juin 2011
 Les Portugais viennent de disputer une brillante partie d’un jeu qui fait fureur : DEMOCRATIE

En fait, ce jeu n’a rien de bien neuf, on le connaissait depuis longtemps sous le nom de PILE OU FACE. La règle en est simple : on lance une monnaie en l’air et " PILE, JE GAGNE ; FACE, TU PERDS".


L’Etat portugais est ruiné, les organismes financiers ont sans doute imité leurs homologues grecs, qui ont transféré 334 milliards dans les banques suisses, selon nos journaux. Avant eux, les financiers argentins l’avaient pratiqué avec succès, transférant toute la fortune du pays aux USA, laissant le pays en ruine.

Et on trouverait sans peine d’autres exemples.

A ce jeu, le pays n’a plus rien, les caisses sont vides, il faut s’adresser aux organismes financiers qui veulent bien consentir à accorder des prêts - ainsi, par quelques détours, les fonds placés en Suisse reviendront-ils au Portugal, ou en Grèce, ou dans tel autre pays qui aura été invlté à se joindre à la partie, mais il faudra payer des intérêts élevés :

Privatisation de tous les services susceptibles de rapporter gros aux investisseurs ; diminution de toutes les charges sociales, puisque les caisses de l’Etat sont vides ; augmentation des taxes et autres impôts ; forte baisse des revenus ; économies, économies, économies.

Le parti socialiste, au pouvoir, passe allègrement sous les fourches caudines et y gagne la désaffection des électeurs qui se tournent alors vers l’alternative de droite, soit le parti qui défend le plus ouvertement la politique ci-dessus décrite.

Que faire d’autre d’ailleurs ? Il n’y a pas d’autre terme. Dans ce jeu. il n’y a que deux partis : PILE et FACE.

Et voilà : par des moyens tout à fait démocratiques, on aura fait plébisciter sa propre mouise par la majorité du peuple, le jeu DEMOCRATIE a une fois de plus démontré son utilité.

La prochaine partie semble devoir faire le bonheur du peuple espagnol.

Au fait, nous y jouerons à notre tour l’automne prochain. Chez nous, il s’appelle ELECTIONS FEDERALES.

Etienne Broillet


Ajouté le 14 novembre 2009
 Economie suisse veut un taux unique de TVA, pour PLUS DE JUSTICE !!!!!

Si elle continue dans cette direction, elle va demander un taux unique des primes d’assurance maladie, un seul appartement par famille et le même salaire.... pour PLUS DE JUSTICE !!


Les mêmes milieux luttent contre l’initiative du GSsA "contre l’exportation des armes" en utilisant comme argument choc qu’il fera disparaître des emplois !!!!!

C’est bien la première fois que la sauvegarde des emplois provient des milieux industriels producteurs de chômage à chaque crise. Lorsque les intérêts individuels l’emportent sur les autres, les positions les plus surprenantes deviennent possibles !

Alain Bringolf


Ajouté le 20 août 2009
 Ne pas endetter le canton pour la paix sociale !

Dans sont organe cantonale de PLR précise avec clarté sa position. Le grand défensseur des intérêts privés rappelle son objectif premier, la baisse des impôts !
Il sait bien que toute baisse fiscale profite davantage aux contribuables aisés qu’aux autres !


Mais pour préciser ses intentions le chroniqueur ajoute : "Avec le frein aux dépenses en plus, nous ne courons plus le risque d’endetter le canton pour acheter la paix sociale. »
Dès lors il ne restera que la lutte des classes pour établir l’équilibre social sans lequel aucune société ne fonctionne humainement ?


Ajouté le 27 mai 2009
 Un conseil d’Etat propre en ordre !?

Hier a eu lieu la cérémonie de prestation de serment du Conseil d’Etat.
Sur les photos, on remarque déjà toute la différence qui le sépare du précédent gouvernement. Il n’y a plus personne sans cravate !!



Ajouté le 18 mai 2009
 Système de santé

Sur la RSR le nouveau patron de Santé Suisse ( qui est aussi président de l’EPER) Claude Ruey a déclaré qu’il rentrait du Québec.


Des collègues lui avaient dit que la Suisse avait le meilleur système de santé quand on regardait les files d’attente devant les urgences des hôpitaux québécois, résultat d’une médecine trop étatisée et socialiste.
Ce qu’il a oublié de dire c’est que le gouvernement québéquois est dirigé depuis de nombreuses années par le parti libéral !!

Nago Humbert


Ajouté le 18 avril 2009
 Méthode de travail

Au premier tour des élections cantonales, plusieurs citoyennes et citoyens ont voté pour l’assurance du candidat Hainard.


Au vu des dernières nouvelles évoquant sa méthode de travail, il ne serait pas sage d’avoir un Conseiller d’Etat qui tire plus vite que son ombre.


Ajouté le 11 mars 2009
 Bête à pleurer

Dans la rubrique "courrier des lecteurs" de l’Impartial du 10 mars 2009, la réponse du directeur d’Hôpital neuchâtelois à propos de la suppression du thé gratuit dans certains hôpitaux est bête à pleurer.
Pas pour faire des économies, mais par esprit d’équité, écrit-il !
De qui se moque-t-il ?
Pourquoi l’équité doit-elle être conçue à la baisse ?


HNE aurait pu "offrir" le thé à l’ensemble du personnel par esprit d’équité, ce qui aurait compensé bien symboliquement les "décisions tranchantes débouchant sur des changements d’une tout autre envergure". Mais une telle direction est contraire à l’esprit d’entreprises qui guide "nos institutions publiques" !

Avec le salaire qu’il possède, il pourrait même offrir le thé à l’ensemble du personnel d’HNE sans même s’en appercevoir dans sa vie quotidienne !

Il nous reste à espérer que lorsque le personnel boit l’eau du robinet, il ne soit pas taxé pour usage privé d’un bien public !!!

Colère et désespoir d’un membre d’une société perdue.

Alain Bringolf, député pour quelques jours encore


Ajouté le 17 avril 2008
 UDC = Unité du débarras compulsif !

« Débarras : délivrance de ce qui embarrassait, en parlant des personnes ou des choses »… nous indique le petit Larousse.


Cette définition va comme un gant à l’UDC. Après les étrangers, après Evelyne Widmer-Schlumpf et sa section grisonne, voilà que l’UDC de La Chaux-de-Fonds Jean-Charles Legris a contesté la simple présence du popiste Jean-Pierre Veya sur le plateau télévisé de Canal Alpha. Heureusement, il y a toujours des étrangers en Suisse, Evelyne Widmer-Schlumpf est toujours au conseil fédéral et Jean-Pierre Veya ne s’est absolument pas démonté face à cette attaque de bas étage, bien au contraire.

Décidément, l’UDC est bien le parti champion de l’exclusion tout azimut.


Ajouté le 13 avril 2008
 En agriculture, les libéraux proposent de favoriser sa diversification...

... afin que les exploitations agricoles restent actives et prospères.
MAIS les libéraux acceptent la nouvelle politique fédérale qui prévoit la fermeture d’une ferme sur deux !!

Les radicaux veulent défendre l’implantation du site mère-enfant à La Chaux-de-Fonds, contre le radical Haemerli ?

Les radicaux affirment que la santé est une question de bon sens, c’est pourquoi ils ont combattus la caisse unique !

Les radicaux veulent : augmenter l’offre et la cadence des transports publics, remettre en état les installations sportives, aménager et entretenir les sentiers pédestres, coordonner l’organisation des musées pour les renforcer, développer les cantines de proximité, prévoir un marché couvert, tout cela en diminuant les impôts comme ils l’ont fait constamment mais sans le rappeler dans leur tract !



Ajouté le 13 avril 2008
 Vivre heureux ensemble, c’est possible !

Dit la première page du tract UDC.
MAIS, demandez à Évelyne Widmer-Schlumpf ce qu’elle en pense ?

Il faut des plans d’étude plus sévères pour répondre aux attentes du monde du travail
MAIS selon la politique poursuivie par l’UDC, le monde du travail c’est avant-tout les attentes de l’industrie !

Le renvoi des étrangers qui commettent des crimes graves (...) nos règles sont valables pour tous !!
MAIS cela est évident puisque nous sommes tous les étrangers de quelqu’un !

L’UDC s’engage en faveur d’un système de santé publique de qualité en privilégiant un système de libre choix !!!!!
MAIS, L’UDC retire son initiative en faveur du contre-projet du Conseil fédéral qui conduit directement à la suppression du choix de son médecin. Elle a milité contre la caisse unique en matière d’assurance maladie.




| 1 | 2 |



[ Site réalisé avec SPIP logiciel libre sous licence GPL ]